Passés

Travaux passés

Gladiatoria (MS German Quarto 16) (1435 à 1440).
Original détenu à Cracovie en Pologne. (source wiktenauer)
Folio 8r et 8v: Notez le début de la technique qui est aussi tirée des quatre gardes : Quand vous voulez faire ceci avancez franchement votre pied droit et tournez votre pommeau en avant vers son visage, ainsi vous lui offrez une ouverture sur votre aisselle droite. S’il a l’intention d’aller chercher ou d’exploiter votre ouverture en un fort estoc, parez alors avec force avec la pointe de votre épée. Donc vous déplacez son estoc et saisissez avec la pointe vers l’extérieur de sa cavité gauche du genou comme vous le voyez dans l’image suivante.  Puis exercez une traction puissamment vers vous, ainsi vous pourrez le jeter sur le dos comme vous le voyez dans l’image ci-dessus. Celles-ci sont les deux premières techniques tirées des quatre gardes d’épée qui sont décrites avant les autres techniques à l’épée.
Folio 13r et 13v: Notez la dixième technique de l’épée qui est appelée chemin de l’articulation : Quand l’un estoque à pleine puissance et veut passer sa technique sur l’autre, alors parez avec votre pointe vers l’extérieur de son épée et passez votre pommeau entre ses mains, puis emprisonnez son poignet droit et donnez une secousse vers vous pour casser son bras ou le jeter à terre comme vous le voyez dans l’image ci-dessus.
Notez la onzième technique de l’épée qui est la deuxième partie du chemin de l’articulation: Quand l’un estoque l’autre et veut passer sa technique, parez alors à l’extérieur de son épée et passez votre pommeau entre ses mains, puis accrochez l’extérieur du haut de son bras gauche avec votre pommeau et tirez rapidement vers vous pour casser son bras ou le jeter à terre comme vous voyez dans l’image ci-dessus.
Folio 14r: Notez la douzième technique de l’épée : Quand vous estoquez à l’intérieur de son épée vers son visage, saisissez sa main gauche derrière son poignet avec votre main gauche près de votre épée et déplacez votre pied droit à l’intérieur de son pied gauche puis remontez son bras avec votre épée comme vous voyez dans l’image ci-dessus.
Folio 19r: Notez la vingt-deuxième technique de l’épée : Quand il a placé sa pointe avec force sur votre plastron alors saisissez son poignet gauche avec votre main gauche et repoussez le de vous avec votre pointe de sorte que vous puissiez déplacer sa pointe sous votre épaule gauche. Puis poussez vers le bas dans son pied comme vous le voyez dans l’image ci-dessus.
Folio 26v et 27r: Notez la trente-septième technique de l’épée, le début des techniques découle d’une cohue poitrine contre poitrine: Lorsque vous avez tous deux placé vos épées au moment de l’entassement, alors tirez votre épée vers vous et faites bien attention à pousser à l’intérieur de son gantelet gauche derrière le poignet puis pousser le loin de vous afin que vous le forciez à aller partout où vous voulez. Quand il veut se jeter contre vous et veut ainsi contrer votre technique alors placez votre pied gauche à l’extérieur de son pied gauche puis prenez autour de sa poitrine et sous son épaule droite avec votre bras gauche puis lever sa main gauche avec la pointe de votre épée [à l’intérieur de son gantelet] rapidement là où vous lui avez poignardé et ainsi vaincre le contre qu’il a eu l’intention d’appliquer comme vous voyez dans l’image ci-dessus.

——————————————————————————–

Etude comparative: les clés des membres supérieurs (Ultime version).
Étude réalisée par David Giraudeau, disponible ici au format .pdf

——————————————————————————–

Codex Wallerstein – Atelier lutte – Stage AMHEIDF du 21.10.17
Matthieu Cottereau, disponible ici au format .pdf

——————————————————————————–

Ms I.33 (Anonyme – Lutegerus) (1250 – 1320).
Sources
Wiktenauer http://wiktenauer.com/wiki/Walpurgis_Fechtbuch_%28MS_I.33%29
Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Royal_Armouries_Ms._I.33
AEMMA http://www.aemma.org

Document de travail: ms-i33-amhedunois.pdf
Traduction du latin et de l’anglais
David Giraudeau

——————————————————————————–

Etude comparative: les crocs-en-jambe
Étude réalisée par David Giraudeau, disponible ici au format .pdf